Les personnes en situation de handicap sont encore perçues de manière dévalorisée. Elles sont réduites à des représentations négatives qu'elles finissent par intégrer dans leur comportement.

 

En vue d'accélérer leur intégration sociale et professionnelle, CAP'HOM :

​+ sensibilise les travailleurs à l'importance d'une bonne hygiène

+ les forme à l'adoption de bonnes pratiques en matière d'hygiène

+ développe leurs ressources propres (confiance, estime de soi, capacité d'agir, auto-détermination et résilience)

En retour, un changement de regard collectif est obtenu et les portes d'une inclusion raisonnée, bienveillante et pérenne, s'ouvrent,

dans le respect de la singularité de chacun.

Notre approche :

l'inclusion passe par la valorisation de son image

 

Inclusion innovante

Qu'attendons-nous ? 

 

La loi du 11 février 2005 prône « l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées » . Cette loi a pour objectif de faciliter l’accès à une vie sociale et citoyenne pour les personnes en situation de handicap. Cependant, et bien que la société soit en constante évolution, aujourd’hui encore le regard porté sur le handicap est loin d’être valorisant.

 

L'OETH (Obligation d'Emploi des Travailleurs Handicapés) date de 1987. Cette loi oblige toutes les entreprises privées et publiques de 20 salariés et plus à employer un minimum de 6% de personnes handicapées dans leur effectif total.

Aujourd'hui, plus de 30 ans après, on peine à dépasser les 4%.... 

Le taux de chômage des personnes en situation de handicap est toujours 2 fois plus élevé que pour l'ensemble de la population.

Moins de 1% des travailleurs accueillis en ESAT finissent par intégrer le milieu ordinaire.

N'attendons plus, agissons !

Quelle est notre approche pour une meilleure inclusion ? 

Pour diverses raisons (pathologie, difficultés cognitives, sentiments d'exclusion, manque de confiance en soi, précarité,  etc), certains travailleurs handicapés négligent leur hygiène, se laissent aller dans le soin apporté à leur apparence physique.

Leur parcours vers une intégration réelle étant déjà parsemé d'embûches, cette problématique de l'hygiène constitue un frein supplémentaire et non des moindres.

Les travailleurs auront beau multiplier les formations, les expériences professionnelles, tant qu'ils renverront une image négative d'eux-mêmes, les portes de leur inclusion ne resteront qu'entrouvertes. La réalisation de certains de leurs projets, personnels et/ou professionnels, seront compromis.

 

C’est pourquoi notre démarche consiste à leur apprendre à prendre soin d'eux, à valoriser leur image sociale et personnelle. Grâce à nos action de formation,  les travailleurs sont placés au centre du dispositif "bien-être inclusif", ils sont sensibilisés, formés et acteurs de leur hygiène personnelle.

En marche vers une société inclusive raisonnée  !

L’évolution des mentalités ne dépend pas que des évolutions politiques. Chaque citoyen est capable d’agir et de changer les choses. Que ce soit au niveau local ou national, des actions peuvent être menées pour bâtir ensemble une société plus inclusive.

 

Notre approche n’est pas de gommer le handicap. Bien au contraire ! C’est à la société de s’adapter à la pluralité des individus qui la composent. Chez CAP'HOM, nous sommes convaincus que le respect de soi inspire le respect des autres.  Aux côtés des personnes porteuses de handicap, nous agissons pour une inclusion pérenne, dans un principe d’égalité des droits et des chances.

 

 La société change petit à petit son regard et son fonctionnement vis-à-vis du handicap. 

 Par un changement de regard, une implication sans faille, nous participons activement au déploiement de l’inclusion pour tous, de manière raisonnée et bienveillante.