Différent et compétent

Dernière mise à jour : avr. 12



Dans le respect du décret 2009-565 du 20 mai 2009, le projet "Différent et compétent" initié en 2002 est devenu une association de loi 1901. Il rassemble aujourd’hui plus de 500 établissements (Établissements et Services d'Aide par le Travail (ESAT), Entreprises Adaptées (EA), Institut Médicoéducatif (IME) et chantiers d’insertion).

Ce dispositif vise la reconnaissance des acquis de l'expérience des travailleurs handicapés en vue éventuellement de leur proposer une évolution professionnelle (formation, mobilité interne ou externe).


Au côté du référent régional du réseau, les établissement respectent les étapes de la démarche aboutissant à la RAE/VAE des travailleurs :


1- Signature de la fiche d'engagement d'intégration dans le dispositif par le travailleur.

Il s’agit d’officialiser, de formaliser son engagement volontaire dans la démarche ;


2 - Positionnement sur le référentiel métier issu du droit commun (éducation nationale).

Il s'agit de photographier à un instant t les compétences et savoir-faire acquis. Ce constat est établi entre le professionnel de l'établissement et le travailleur grâce à des situations observées dans l'atelier de production et est tenue d’être en lien avec leur projet personnalisé, révisé tous les 12/18 mois.

Afin d'assurer l'accompagnement optimal des professionnels, des formations leurs sont proposées : la formation "Différent et Compétent" sur 10 jours. L’accompagnement par du personnel formé est ainsi assuré.

L’aménagement d’épreuves est assuré, tous les travailleurs, quelle que soit leur niveau de compétences, peuvent obtenir une reconnaissance.

Avec la complicité bienveillante de leur référent, ils devront ainsi identifier la modalité à valider :


  • Soit CONCRETE, « je montre ce que je fais » obtenue par un jury interne au sein de l’établissement ;

  • Soit ABSTRAITE, « j'explique ce que je sais faire » obtenue par un jury externe;

  • Soit TRANSFERT, « je compare et j'adapte afin de mettre en œuvre ma compétence ailleurs » obtenue par un jury externe à la suite d’un stage.

  • Soit la VAE pouvant déboucher sur l’obtention d’un diplôme.

Les 3 premières modalités donnent lieu à l’obtention (systématique) d’une attestation de compétences (et non d’un diplôme).


3- Réalisation d'un dossier de preuves

Ce dossier permet de prouver l’acquisition des compétences sélectionnées.

Afin de préparer les travailleurs à l'obtention d'une VAE, par exemple en espaces verts, des formations professionnelles sont proposées aux travailleurs. Le droit à la formation est respecté.


4- Mises en perspectives

L'étude des évolutions possibles donnant suite à l'obtention de la RAE se formalise par les "mises en perspectives" transmises par le jury. Celles-ci apparaissent dans le projet personnalisé, en annexe du contrat de soutien.


5- La cérémonie

L’attestation de compétences est remise aux travailleurs de façon officielle au cours d’une cérémonie. Ce moment est vécu avec une grande émotion. Les travailleurs sont au centre de toutes les attentions, de toutes les intentions, sous le regard admiratif des familles, des proches, des référents, des membres du jury et des collègues.


Certains travailleurs n'osent pas rêver à la fin heureuse de ce projet, et pourtant… c’est bien une réalité, nous sommes tous différents et compétents ! Nous méritons tous d’être reconnus, valorisés, dans l’espoir de progresser, évoluer, ou encore maintenir nos acquis.


Même si ce dispositif est loin de créer une véritable passerelle vers le milieu ordinaire, s’il permet simplement un changement de regard, du travailleur sur lui-même et/ou d’un proche sur le travailleur, il mérite d’exister.

4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout